Comment reconnaître l’arnaque lors d’un échange de liens ?

reconnaître l'arnaque lors d'un échange de liens

Les échanges de liens figurent parmi les moyens les plus utilisés pour optimiser son trafic et améliorer son emplacement au niveau des moteurs de recherche. Malheureusement, tous les liens n’ont pas été créés pour favoriser un excellent classement sur les pages de recherche. Il existe des liens qui sont trompeur et qui ont été, non seulement, élaborés pour gâcher le trafic de son concurrent tout en essayant de nuire à sa réputation. Ainsi voici quelques astuces très efficaces qui permettront à chacun de ne pas tomber dans ces pièges.

La vérification du lien

Pour les novices en matière d’e-commerce, il est plus judicieux de ne pas accepter toutes les demandes d’échanges de façon à ne pas salir sa réputation. Le mieux c’est de vérifier la source du site, sa qualité, les informations qu’il contient, mais surtout son rang au niveau des moteurs de recherche. D’habitude, un lien sain se trouvera toujours en tête liste de la page de recherche, car cela prouve qu’il a été bien indexé. Dans le cas contraire, il est préférable de se méfier.

Les textes masqués

D’habitude, les demandes d’échanges de liens se font par email, mais avant de les accepter, il faut vérifier si le site web ne cache aucun texte. Il existe des webmasters malhonnêtes qui pour ne pas être pris au dépourvu cachent certaines informations concernant leurs sites. Ainsi, il est recommandé de naviguer sur leurs pages web et d’appuyer sur « Cntrl +a » en vue de faire apparaitre le texte ou le lien dont le malhonnête tenait tant à cacher.

La vérification du code URL

Pour savoir s’il s’agit d’un lien sain, il ne faut pas négliger la vérification de son code URL. Pour cela, il suffit de faire un clic droit sur le lien et d’appuyer sur « propriété ». Si en pénétrant sur ce dernier, le webmaster voit la présence d’un JavaScript ou un autre type de codage outre que HTML alors il est déconseillé d’accepter l’échange avec ce lien. Il en va de même si la propriété du lien montre un « rel ». Ce sont des tactiques mensongères utilisées par un webmaster malhonnête en vue de nuire à la réputation du concurrent et de saboter le référencement de son site.

La consultation du code de la page

Comme il a été dit précédemment, une page web saine est bien codifiée. Ainsi pour être sûre de l’honnêteté de cette dernière, il faut vérifier son code en choisissant le menu « affichage  » dans la barre de tâche de son navigateur puis il faut cliquer sur la source. Cette astuce est vivement conseillée afin de vérifier si le lien ne contient pas de source menant vers un robot.txt ordonnant ainsi au moteur de recherche d’ignorer la page. Si de telles circonstances se présentent, alors mieux vaut ne pas ajouter le lien dans ses échanges.

L’accès des visiteurs au lien

Une fois le lien d’échange obtenu, il faut commencer par y naviguer sur le site en vue de connaitre l’accès des visiteurs au site du webmaster. Si la page web ne montre aucun accès alors il est préférable de ne pas l’ajouter, car si le webmaster n’arrive pas à y trouver son lien, les consommateurs ne pourront faire de même. Cela lui évitera donc d’échanger avec un lien saboteur de trafic.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *